dimanche 8 juin 2008

Le petit village

Si vous avez envie d'entendre en fond musical "le petit jardin" de Dutronc, déclenchez le lecteur.


Découvrez Jacques Dutronc!


Le texte est de Michèle.

Les illustrations visuelles sont des images stockées dans mon disque dur, des fleurs de mon jardin et quelques vues séduisantes du petit village...

C'était un petit village
Qui sentait bon les fleurs du Languedoc
Qui sentait bon comme le vin du Médoc

C'était un petit village
Avec une place et des bancs dans les prés
Avec des arbres pour rendre les gens gais

Des aires à construire en prévoyant l'avenir



Mais un jour près de l'Hérault
Un homme décida de gérer le hameau

Boudant longtemps les espaces verts


Mais lassées des voix chantèrent

De grâce, de grâce
Monsieur le Khalife IV
De grâce, de grâce
Préservez toutes les fleurs
De grâce, de grâce
Monsieur le Khalife IV
N'ignorez pas nos pleurs.

15 commentaires:

La cigale a dit…

Cette fontaine au milieu de photos d'oliviers et chemins si bien entretenus
hummm! un vrai coin de paradis!
Tu aurais même dû, à mon avis, enregistrer le bruit de l'eau qui coule et là, le bonheur aurait été total!!
Question pour Katchina et son mulot comptable: "Si chaque employé khalifal plantait une fleur au pied de chaque rond point pourrions nous enfin avoir un village moyennement fleuri, normalement fleuri ou très fleuri?"

Tulipe a dit…

heureusement cette année, le printemps est plutôt mouillé... on a donc quelques touffes vertes...
mais, assis sur le premier banc, ne tournez pas votre regard sur la gauche, à moins d'aimer les bacs de tris sélectifs...

Tulipe a dit…

"...construire en prévoyant l'avenir" :

J'aime l'olivier (qui aura sûrement meilleure allure dans quelques temps, je vous l'accorde), j'aime cet olivier sur ce grand espace parking, avec en arrière plan cette belle école, pensée et réfléchie en fonction des besoins de la population croissante...
sans oublier ce vaste espace réservé aux enfants...

J'aime beaucoup, au cours de mes balades dans le village, tomber nez à nez avec les limaces géantes qui surgissent aux pieds des jeunes arbres...

la dernière photo (chemin de chênes verts)est une voie qui mène à une (des?) habitation(s)...
voie privée, semi-privée, publique?
Etant donné l'état de la voirie dans le petit village, je ne sais pas faire la différence...

Mulot Khomptable a dit…

Pour répondre avec pertinence à la khestion de Dame Cigale, j'ai fait appel aux khompétences de mes khollègues Mulot Pépiniériste et Mulot Sarkhastikhe. Données du problème :

- Chaque employé khalifal plante une fleur par jour, pendant un mois.
- Le taux de réussite pour ces plantations est de 90 %.

En tenant khompte des pratikhes historikhes dans notre Khalifat, nous verrons apparaître approximativement 1600 fleurs, réparties plus ou moins ékhitablement dans les jardins privés des khourtisans du Khalife.

Mulot Pépiniériste a dit…

A propos de l'olivier en khonvalescence sur l'esplanade des écoles, je tiens à signaler que cet arbre a été planté avec la plus grande inkhompétence.

Il est trop près de la route et sa branche la plus longue est précisément orientée vers cette route. De ce fait, quand il a commencé à s'épanouir, les khamions de passage lui amputaient ses nouvelles pousses.

S'il n'est pas transplanté en retrait de quelques mètres, il subira à nouveau les mêmes outrages.

La cigale a dit…

Je savais que je pouvais compter sur le mulot khommptable, et effectivement il confirme mes doutes...

En ce qui concerne le mulot pépiniériste, savez-vous qu'à Khanay nous avons des oliviers datant de la révolution?
On les trouve aussi dans les jardins sous-khalifaux...

Tulipe a dit…

Que l'idée aurait été bonne de choisir un de ces sages révolutionnaires pour marquer l'entrée de l'école...
Difficile à déménager, j'imagine...

Et si c'est pour le planter sans précaution, en plus...

Shéhérazade a dit…

Sous khalifaux !! Qu'entends je !!
Je dirais même plus... khalifaux !!!

Mulot Pépiniériste a dit…

Dans un de ses rapports, notre khollègue Mulot Enkhêteur nous avait effectivement khonté l'histoire de ces étranges déplacements, aux frais du khalifat, d'oliviers centenaires vers les jardins privés de certains édiles du règne de Khalife III.

Il y a, assurément, de singulières pratikhes dans ce khalifat de Khanay.

Tulipe a dit…

!!! et moi qui croyais naïvement que c'était "in-déplaçable" ce genre de bijou...

j'ai dû rater ce khonte, sinon j'aurais su.

La cigale a dit…

Et oui, c'est cela qu'ils appellent embellissement du village!

olivier a dit…

Merci!Tout va s'éclaicir dorénavant, vous avez compris que nous avons affaire à un groupe d'enfoirés,méprisés de Coluche,en fait,d'affairistes méprisables.La riposte sera cinglante.

Michèle a dit…

Oulà ! Olivier se rebiffe ou est ce le fruit de mon imagination ??

La cigale a dit…

Je viens de revenir en arrière dans les messages et je suis tombé sur celui de DJ Canet qui rend à César ce qui appartient à César (voir article sur les ronds points)

Tout d'abord si l'amandier a été préservé à l'époque c'est uniquement parce que le fils d'un adjoint du temps de Khalife III a insisté fortement auprès de son père pour que ce rond point soit décalé!!!
Ensuite le square pour le frère défunt existait bien avant 1989 et donc ne correspond nullement à un monument funéraire! De plus, que je sache, les monuments aux morts sont aussi à la gloire de jeunes soldats morts pour la France et personne ne s'offusque de les voir fleuris!
Enfin, la salle de motricité de l'école porte elle aussi le nom du frère défunt, et je ne pense pas qu'il soit demandé aux enfants de faire le silence lorsqu'ils pénètrent dans cette salle.

Michèle a dit…

Les tombes dans les cimetières sont aussi fleuries. C'est un hommage aux disparus.
Ne pas fleurir leurs stèles, c'est les oublier!!