mardi 24 mars 2009

la journée de la jupe...

Ne se fier ni au titre, ni à la bande annonce ...

C'est vrai que le titre ne me donnait pas envie, la bande annonce, je ne l'avais pas vue. J'avais entendu dans la voiture un bout d'émission de radio avec Denis Podalydès qui en parlait... Mais, le soir, en m'installant sur mon canapé et en jouant avec la zapette à la recherche d'un film, je n'y pensais plus.
Zap, zap...

Arrêt sur Arte...
Ah oui, c'est ce film... bof... une prof fragile dans un collège difficile, qui dérape... pas vraiment envie... mais bon, j'arrête de pianoter sur les touches, histoire de voir de quoi il retourne...
Finalement, moi aussi j'ai été prise en otage et je ne regrette pas. Pas du tout. Des moments très forts dans les échanges.
Pas parfait, c'est sûr, mais
le film sort en salle demain, si vous pouvez, allez-y. Il vaut le coup.

On en parle beaucoup sur les ondes et sur les blogs, chez
CC ...

pour voir des extraits ,

au sujet du film, un édito et des articles sur Riposte Laïque...

mais surtout ce billet d'un prof en campagne...

12 commentaires:

Bérénice a dit…

Bonsoir Tulipe ! Comment se fait-il que le film soit passé sur Arte avant de sortir en salle ?

Tulipe a dit…

Si j'ai bien compris, ce film a rencontré beaucoup de difficultés côté production, la seule chaîne de service public à en vouloir a été Arte. Sûrement difficile pour sortir en salle aussi, trop politiquement incorrect, ai-je lu. Apparemment devant le succès (un audimat reccord pour Arte), le vent tourne. D'ailleurs il devait y avoir plusieurs diffusion télé qui ont été supprimées pour que le public aille au cinéma...

Tulipe a dit…

erreur, il faut lire "islamiquement incorrect"

La cigale a dit…

Et bien au risque de déplaire, moi je n'ai pas du tout aimé ce film.
Le sujet était bon, l'actrice principale n'a plus a faire ses preuves et pourtant la magie n'opère pas!!
Une Isabelle Adjani complètement défigurée (mais ça ça la regarde) et hystérique de surcroît, franchement mon seuil de tolèrance a été très vite dépassé. Contrairement à Tulipe j'ai zapé car ce film me rappellait trop que je m'étais déjà faite avoir par "la graine et le mulet".
Je veux bien soutenir de petits films, mais là non! non! et non!
Faire du cinéma engagé d'accord mais avant engagé il y a "cinéma"! Isabelle Adjani ne fait pas tout...
J'ai préféré de loin, et dans le même ordre d'idée "Welcome" avec Vicent Lindon, là au moins j'étais au cinéma!
Bon Tulipe, je suis désolée d'avoir "cassé" ton enthousiasme mais il en faut pour tout les goûts et tant mieux si on n'est pas du même avis, au moins il y a un échange, non? :-)

Tulipe a dit…

Tu n'entames pas mon enthousiasme, Cigale. Et je me doute bien que d'autres encore n'aimeront pas, pour des tas de raisons.
Je craignais les clichés, les caricatures... il y en a, c'est sûr.
Pas mal de rebondissements, pas mal de messages (trop ?), sexisme, racisme, hypocrisie, religion et j'en passe... Il y a des réparties excellentes: à celui qui ne veut pas enlever son bonnet pour raison religieuse, la prof évoque la possibilité de l'école privée. Ce à quoi il répond qu'il n'a pas les moyens : "C'est bien pour ça que l'école publique a été inventée, crétin !"
Elle s'habille en jupe: une pute pour les élèves, une catho coincée pour le principal...

L'édito de Riposte Laïque est sûrement un peu violent, mais finalement...

merci en tout cas d'avoir donné ton avis.
Je n'ai pas encore vu Welcome, mais je ne le manquerai pas.

walkingthedog a dit…

Hé bé, au moins ce film attise la controverse. Pas vu, :(, moi qui suit assez bien Arte, mais ce doit être encore un apriori, cette fois envers Adjani...
bon, je ne peux rien dire d'autre, bien sur, si ce n'est que j'irai de mon commentaire, lorsque je l'aurai vu...

Tulipe a dit…

je suis curieuse d'avoir ton avis.
Je ne suis pas une inconditionnelle mais j'ai trouvé Adjani, très bonne. C'est vrai que j'ai eu du mal à la reconnaître. Ça faisait tellement longtemps que je ne l'avais pas vue...

Candide a dit…

Tout ça ne vaut pas le début des années "mini-jupe". Il y avait foule aux arrêts des bus à impériale dans les rues de Londres… :-D

Tulipe a dit…

C'est vrai que la jupe du personnage dans le film n'a rien d'affriolant...

à propos de minijupe, j'ai lu un article intéressant sur wikipédia, notamment les paragraphes "un symbole menacé" et "minijupe et humour".

Vous connaissez «l'exposé minijupe » ? En référence à l'analogie formulée par le préfet Jacques Gandouin : « Un discours doit être comme une minijupe, suffisamment long pour couvrir le sujet, mais suffisamment court pour retenir l'attention ».
Cette analogie a depuis été reprise par le gouvernement français, qui sur son site officiel énonce le « principe de la minijupe » destiné aux entreprises : « Il faut en montrer assez pour attirer l'attention du chaland mais pas trop pour cacher ce qui doit l'être.»

NanouB973 a dit…

Bonjour Tulipe (et les autres)
Même en Guyane ils en ont longuement parlé de la sortie de ce film alors vu vos diverses réactions sûr je vais vite y aller. Quand à Vincent Lindon, je l'adore pour sa sensibilité alors je vais y courir !!!enfin je sortirai quand je serai plus frigorifiée !
Dur le retour...mais je vous retrouve déjà et je vais répondre lundi à mes mails
Bisou de Nanou

Tulipe a dit…

Nanou,
contente de te savoir bien arrivée.
profite donc du mauvais temps pour t'enfermer dans une salle de cinéma.
Ce film n'est pas un chef d'œuvre pour moi, mais je le trouve intéressant. Il provoque la discussion.
à bientôt et bon courage...

Tulipe a dit…

Je ne sais pas s'il y a encore des lecteurs pour ce billet et la foule de commentaires qu'il a provoqué... Bien sûr je plaisante ! Mais au cas où, je voudrais dire que je ne suis pas très étonnée des réactions diverses provoquées par ce film que j'ai aimé, ni par la récupération qu'en font certains dont je ne partage pas la façon de penser.
J'ajoute un lien vers un billet qui s'y rapporte et dans lequel je me retrouve, celui d'un prof en campagne.