jeudi 24 juillet 2008

titre culte en hommage ...

une même chanson, 2 versions
à vous de jouer avec les boutons lecteurs
pour écouter votre version préférée.

et les paroles pour reprendre en chœur !
en prime, à la fin de la rubrique, deux citations à méditer ...
N'hésitez pas.
Chantez, donnez votre avis.



Découvrez Martin Solveig!






version jazz



Écoute les orgues
Elles jouent pour toi
Il est terrible cet air-là
J'espère que tu aimes
C'est assez beau non
C'est le requiem pour un con

Je l'ai composé spécialement pour toi
À ta mémoire de scélérat
C'est un joli thème,
Tu ne trouves pas, non
Semblable à toi-même
Pauvre con

Voici les orgues
Qui remettent ça
Faut qu't'apprennes par cœur cet air-là
Que tu n'aies pas même
Une hésitation
Sur le requiem pour un con

Quoi tu me regardes
Tu n'apprécies pas
Mais qu'est-ce qu'y a là-dedans
Qui t'plaît pas
Pour moi c'est idem
Que ça t'plaise ou non
J'te l'rejoue quand même
Pauvre con

Écoute les orgues
Elles jouent pour toi
Il est terrible cet air-là
J'espère que tu aimes
C'est assez beau non
C'est le requiem pour un con
Je l'ai composé spécialement pour toi

À ta mémoire de scélérat
Sur ta figure blême
Aux murs des prisons
J'inscrirai moi-même: « Pauvre con »

je vous ajoute la version par l'auteur


Découvrez Serge Gainsbourg!



Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît. Michel Audiard

Comme disait mon grand-père, tous les ans il y a de plus en plus de cons, mais cette année j'ai l'impression que les cons de l'année prochaine sont déjà là. Patrick Timsit





15 commentaires:

Michèle a dit…

J'aime bien toutes les versions.
Mais ce que j'adore par dessus tout, ce sont les rimes !!
Il y a des talents tout de même !!

Babette a dit…

Sacrés talents, en effet.
Et d'une actualité brûlante de surcroît !

Michèle a dit…

Faut il seulement méditer ou pouvons nous nous exprimer ?

Il ne faudrait pas ulcérer !!

Tulipe a dit…

méditons et partageons le fruit de nos réflexions.

Je vous assure que même des avis contraires
ne m'ont jamais donné aucun ulcère!

exprimons nous finement ...

Katchina a dit…

Dans la vie, ce qui est grave, ce n'est pas tellement d'être con, c'est de le rester.
Ludovic Roubaudi

Babette a dit…

Le pire con, c'est le vieux con. On ne peut rien contre l'expérience.
Jacob Braude

Michèle a dit…

La mort, c'est un peu comme une connerie. Le mort, lui, il ne sait pas qu'il est mort. Ce sont les autres qui sont tristes. Le con, c'est pareil.
Philippe Geluck

Candide a dit…

Michel Audiard à la rescousse.

"Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière."

"Un con, ça ne se définit pas, il faut donner des exemples."

La cigale a dit…

Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est con on est con...
Georges Brassens

Anne 2 a dit…

A méditer :

"Les conneries c'est comme les impôts, on finit toujours par les payer."
Michel Audiard (de passage à Canet)

"Si la connerie était de l'essence, on pourrait se passer des arabes"
Jean Vautrin (nouvellement connecté)

"Le bon sens est la chose la mieux partagée du monde ... La connerie aussi.
Jacques Rouxel (un sympathisant)

HADES a dit…

Bonjour Tulipe

Vous vous souvenez de moi ? Hadès ? Nous nous sommes croisés dans un autre monde englouti par la bêtise humaine celle dont le regretté Einstein disait : « Il y a 2 choses qui sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Encore que, pour l'Univers je n'ai pas acquis de certitude absolue »

Je crois qu’on peut faire confiance à ce chercheur même et surtout parce qu’il fait partie de ceux qui ont trouvé et donc de ceux qu’il aurait peut-être fallu supprimer mais c’est une histoire ancienne.

Donc depuis la disparition de ce monde où je me plaisais à faire quelques apparitions j’erre comme une âme en peine et ça me fait tout drôle car c’est une expérience nouvelle pour moi habitué plutôt à les comptabiliser les âmes en peine.

Et cette errance m’a amené chez vous où l’on est très bien aussi. Ne craignez vous pas d’être victime vous aussi de cette épidémie de « bêtise au front de taureau » qui ne laisse aucune place à l’ouverture d’esprit, au respect de l’autre, bref à l’intelligence ? Si je puis vous être d’une quelconque utilité n’hésitez à faire appel à mes services ; je connais des gens très haut placé …

En ce qui concerne Gainsbourg dont vous avez choisi une chanson sachez que dès son trépas il a été définitivement admis au rang de poète qui lui était discuté chez vous. Il avait pour cette reconnaissance toutes les qualités requises : des rimes riches, un amour de l’ivresse -qui l’a tué- et un immense désespoir comme tous les grands poètes qui se respectent. C’est un excellent choix.

Hadès

Tulipe a dit…

Cher Hadès,

Je vous réponds d'une lointaine contrée, douce à mon âme ... j'y viens soulager mon blues.

Comment vous oublier! Vos apparitions dans le monde auquel vous faites référence, ne passaient jamais inaperçues et savaient provoquer autant de sourires que de grincements de dents ...
J'aimais bien vous y croiser, j'aimais tant m'y balader!

Je refuse de croire ce monde englouti pour l'éternité, il saura rejaillir, j'en suis sûre, là où on ne l'attend plus.

Je suis restée anéantie, muette d’indignation, face à cette forme de bêtise humaine qui récidivait… C’était sûrement un des buts recherchés.
Le Requiem de Gainsbourg aura été mon cri du cœur.
Les cerveaux mous englués dans leur bêtise auront-ils capté le message ? Rien n’est moins sûr, hélas !
Je les imagine drapés dans leurs oripeaux, s’offusquant du moindre mot étranger à leur lexique mais s’esclaffant très fort quand ils s’imaginent nous avoir étouffés !

Merci Hadès, votre visite, votre soutien sont d’un grand réconfort. Je saurais me souvenir de votre proposition d’aide s’il le fallait.
Mais que peut vraiment craindre une tulipe ? Si jamais elle devait se faner prématurément, ce ne serait que pour mieux refleurir.

dj_canet a dit…

coin coin

CoCordialement

Christophe DOMERGUE

Mulot Chasseur a dit…

Pan ... Pan !

Tulipe a dit…

La chasse aux ongulés serait-elle officiellement ouverte?
Surtout faites mouche et ne vous trompez pas de cibles.
Je crois savoir qu'elles sont grosses cette année...