jeudi 22 janvier 2009

réactions locales...

Après avoir attiré l'attention sur les évaluations nationales menées dans les CM2, je propose un petit tour d'horizon au niveau local.



des témoignages recueillis ici ou là:

"Nous parents d'élèves de Soubès, occupons l'école depuis aujourd'hui et ce durant toute la semaine des évaluations du CM2 dans le but de soutenir notre instituteur dans sa démarche d'opposition! Nous informons les parents des incohérences et du danger de ces évaluations. Nous marquons aussi notre désaccord avec les réformes de M. Darcos en faisant signer une pétition qui sera rendue à M. le Député Lecou samedi matin a 10H30 lors de la manifestation qui aura lieu a Lodève! Nous ne perturbons en aucun cas les cours de nos enseignants mais occupons l'école. A savoir qu'en fin d'après midi, la Gendarmerie de Lodève a appelé pour savoir ce qu'il en était. Le parent qui a répondu a expliqué clairement l'action menée, le gendarme s'est ensuite renseigné sur son identité que le parent lui a donné sans hésiter!"

"A Nizas, l'enseignante qui a fait passer les évaluations, ce matin s'est retrouvée avec des élèves en pleurs. La correction des premières épreuves se révèle catastrophique (rien de surprenant !). Elle réunissait les parents ce soir pour les informer."

Saint Saturnin:
"Aujourd'hui les parents ont occupé l'école et s'y relaieront toute la semaine. A 17h les gendarmes sont passés, manque de bol (!) nous finissons à 16h45 et il n'y avait plus ni parents ni enseignantes! A suivre... "

Camp
agnan, Saint Pargoire, Clermont l'Hérault: écoles occupées par les parents...

Histoire d'informer sur ce qui se passe sur le terrain ... et plus
loin aussi...


Et si ce n'est déjà fait, à voir ce diaporama sur les évaluations CM2, qui nous vient de Lyon...


Avis à la population locale, prochaine action, samedi 24 janvier: venez faire votre marché à Lodève...

petit rappel: cliquez sur les mots en couleurs...

une analyse sur le réseau, une autre de Roland Charnay (professeur de math, formateur à l'IUFM de Lyon) des bahuts et une lettre d'un syndicat au ministre

8 commentaires:

Mc2 a dit…

Quel est le but avoué ou inavoué de ces évaluations ,Tulipe.Excuses moi mais je ne maitrise pas le sujet.

Mc2

walkingthedog a dit…

J'ai suivi...
Hé béééh, on ne se marre pas chez vous !
Mais, dis-moi, vous êtes systématiquement contre toute évaluation périodique?
Ou est-ce seulement pour les raisons évoquées, et très compréhensibles, dans ton billet précédent ?
C'est une question plus générale, je dirais, dans l'air du temps d'ailleurs, plutôt qu'elle est votre vision de l'évaluation ?
Doit-elle exister, sous quelle forme, à quelle fréquence ?
Ou n'est-ce que tout simplement une question de moyens, humains, financiers,etc..

Tulipe a dit…

MC2, pour faire bref...
le but avoué: faire un bilan des connaissances des élèves à la moitié de l'année pour pouvoir y remédier au besoin pendant l'autre moitié.

pas inintéressant en soi, sauf qu'un certain nombre d'items correspondent à des notions non encore abordées à cette époque de l'année quoiqu'en dise le ministre...

sauf qu'au niveau de la notation, avec 8 réponses exactes sur 10, l'élève est noté de la même façon que celui qui n'a qu'une ou deux bonnes réponses... avec un zéro!

but inavoué: mesurer l'efficacité, le rendement de l'école...
il était prévu de publier les résultats de chaque école (il semblerait qu'il y ait un recul à ce propos)
quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la rage...

pour plus, si tu as le temps, je te renvoie à mon billet précédent.

Tulipe a dit…

Walkingthedog,
bien sûr que non, on n'est pas contre toute évaluation.
celle-ci nous fait bondir pour les raisons évoquées dans le billet précédent: la période choisie, les items proposés, la notation prévue...

évaluation bilan, soit, mais bilan de quoi? d'une année scolaire dont on n'a fait que la moitié? une évaluation doit porter sur les notions enseignées.(pourquoi ne pas faire passer le bac en janvier, quand le programme est prévu jusqu'en avril/mai, avec en plus un programme changé et alourdi depuis la rentrée...)

elle doit permettre de faire un état des lieux pour chacun, pouvoir servir à mettre en place une remédiation, ici la notation des résultats beaucoup trop simpliste n'est pas assez fine pour permettre un travail sur la compréhension des difficultés.
(En mathématiques, certains exercices ne sont considérés comme bon que si l'élève a résolu 9 des 10 multiplications, sinon il a zéro).

Tulipe a dit…

Depuis plusieurs années, on évaluait nationalement les élèves au début du CE2 (sur les compétences acquises pendant les 3 années précédentes) et au début de la 6e (sur les compétences acquises pendant les 3 dernières années du primaire).
Ces tests n'étaient pas trop mal conçus (je parle surtout pour ceux des CE2 que j'ai pratiqués) et permettaient, après correction de cibler et de retravailler en petits groupes certaines notions non acquises et indispensables pour la suite de l'apprentissage.

Les tests de CE2 ont été supprimés pour faire place à une autre évaluation au début de CE1.
Supprimés? pas vraiment, puisque ce sont ces tests qui avaient servis aux CE2, qu'on nous a demandé de faire passer aux CM2!!!
et la notation, identique aussi...
De qui se moquait-on?

pour mieux comprendre, si je ne suis pas très claire, cliquez sur vidéo

Tulipe a dit…

Je rajoute 2 liens en couleurs à la fin du billet pour ceux qui veulent mieux comprendre le pourquoi de la grogne.

walkingthedog a dit…

Merci , Tulipe,pour le gros effort pédagogique fourni pour nous éclairer.

Tulipe a dit…

pas de quoi...
le sujet évaluation pourrait être un billet à lui tout seul... mais je n'en ai pas l'énergie.